Malaisie.org, retour à l'accueil
 
 
 
  Accueil
  Cartes de la Malaisie
  Forum
  Rechercher
  Vidéos
  News de Malaisie

en Malaisie :
  Perhentian
  Redang
  Tioman
  Kuala Lumpur ***
  Penang
  Langkawi
  Malacca
  Genting Highlands
  Batu Caves
  Johor Bahru
  Desaru
  Kota Tinggi
  Mersing
  Kuala Terengganu
  Tasik Kenyir
à Bornéo :
  Sipadan / Mabul
  Enfants
  Orang-Utan
  Macaques
  Nasiques
  Flore de Bornéo
  Faune de Bornéo
la Nature :
  Faune
  Flore
  Vie sous-marine
  Plongée sous-marine

à Singapour :
  Singapour City
  Marina Bay Sands ***
  Sentosa

en Thailande :
  Koh Phi Phi Don
  Koh Phi Phi Ley
  Krabi
  Phang Nga
  Phuket
  Bangkok
  Ayuthaya
  Koh Samet

au Cambodge :
  Temples d'Angkor
  Rizières
  Cambodgiens

Pratique & Infos :
  Informations
  Stats du Tourisme
  Tsunami
  Blogs
  Vos photos
  Boutique
  Guides touristiques
  Livres sur la Malaisie
  Billets d'avion
  Livre d'or
  Rechercher

  Liens
  Contact




Tsunami: le raz-de-marée en Asie le 26/12/2004



En Malaisie, seules les îles de Penang et Langkawi ont été touchées.
15 janvier 2004 : Retour à la normale en Malaisie, aucune inquiétude à avoir si vous prévoyez de voyager.
Plus de détails sur le tsunami en Malaisie

En Thailande, ont été principalement toutchées: Phuket, Krabi, Phi Phi, Phang-Nga, Ranong, Trang, Satun.
De nombreux resorts sont en travaux. Mieux vaut vous renseigner si vous prévoyez de voyager.
Plus de détails sur le tsunami en Thailande
>>> Galerie de photos du tsunami à Koh Phi Phi

Important :
Le meilleur moyen de soutenir les populations durement touchées, c'est de ne pas annuler votre voyage, si cela n'est pas nécessaire.

Le Quai d'Orsay a indiqué que les touristes ou les proches inquiets peuvent appeler le 01.45.50.34.60 pour tenter de localiser d'éventuelles victimes.

     



Raz-de-marée: 29 morts dans le nord-ouest de Malaisie

KUALA LUMPUR - La série de raz-de-marée qui a frappé dimanche plusieurs pays d'Asie a fait 29 morts et des disparus dans le nord-ouest de la Malaisie, et notamment sur l'île touristique de Penang, a-t-on appris de sources officielles.

L'île de Penang était la plus touchée avec 21 morts, dont au moins deux étrangers, et jusqu'à une trentaine de bateaux de pêche y ont disparu, selon le vice-Premier ministre Najib Razak et des responsables locaux.

Plus au nord, sur la côte de Kuala Muda dans l'Etat du Kedah frontalier de la Thaïlande, sept personnes sont mortes quand un tsunami a balayé plusieurs villages, ajouté Najib Razak au cours d'une conférence de presse.

Les vagues, de quatre à six mètres de haut, ont détruit environ 1.000 maisons affectant quelque 5.000 personnes, selon un porte-parole de la police cité par l'agence de presse officielle Bernama.

Pour le vice-Premier ministre, il s'agit "d'un désastre sans précédent dans l'histoire de la Malaisie".

Il a ajouté avoir ordonné l'évacuation des zones à risques et qu'il se rendrait lundi dans les régions sinistrées.

Il a également fait état d'informations, non confirmées, selon lesquelles des conducteurs de scooter des mer ont été précipités par les vagues dans des cafés situés sur la plage, à Penang.

Sur Langkawi, une autre île un peu plus au nord, un homme de 70 ans confiné dans un fauteuil roulant s'est noyé à son domicile inondé, qu'il n'a pu fuir, a dit le chef de la police locale, Abdul Halim Abdullah.

Les deux îles sont éloignées et séparées par le détroit de Malacca de l'île de Sumatra en Indonésie, où le séisme à l'origine des raz de marée s'est produit.

Huit des victimes de Penang, dont deux étrangers dont la nationalité n'a pas été précisée, sont mortes sur la plage de Batu Ferringhi -- qui est bordée d'hôtels de luxe--, a rapporté à l'AFP Mohamad Johari, directeur de la Défense civile de Penang.

Huit Malaisiens d'un village de pêcheurs de l'île se sont également noyés, a-t-il dit.

"Il y a encore beaucoup de disparus. Jusqu'à 30 bateaux de pêche étaient en mer, sans communication. Nous avons entrepris des recherches mais nous nous attendons à des répliques dans la soirée", a-t-il dit.

Le chef de la police de Langkawi, Abdul Halim, a dit que les installations de plage des stations de Berjaya Langkawi Beach Resort et Rebak Marina avaient été endommagées.

La secousse a été ressentie par des habitants dans des immeubles de Kuala Lumpur, la capitale, à 240 km au sud de Penang, dont des hôtels proches des deux tours Petronas, emblèmes de la ville.

Des clients effrayés de l'hotel Nikko ont appelé la réception.

"Ils ont ressenti les secousses et cru que l'hôtel allait s'effondrer", a dit une employée.

"Au moins neuf Etats de la péninsule malaisienne ont ressenti la secousse dimanche matin, selon un communiqué de la division sismique des services météorologiques de Malaisie.

(©AFP / 26 décembre 2004 14h42)



Le paradis touristique de la Thaïlande dévasté par des tsunamis géants

PHUKET (Thaïlande), 27 déc (AFP)

Le sud de la Thaïlande et ses îles paradisiaques, une des régions les plus touristiques de la planète, ont été dévastés dimanche par des raz-de-marée géants qui ont fait au moins 310 morts, des dizaines de disparus et plus de 5.000 blessés dont de nombreux étrangers.

Cette catastrophe sans précédent en Thaïlande survient en pleine saison touristique, à une période de l'année où les hôtels et les bungalows des côtes du royaume sont pleins à craquer.

Le premier d'au moins trois tsunamis (raz-de-marée), déclenchés au large de l'Indonésie par le séisme le plus violent depuis 40 ans (8,9 sur l'échelle de Richter), a frappé les côtes thaïlandaises à 09H20 (02H20 GMT), au moment où les plages commençaient à se peupler de baigneurs.

Ces vagues énormes ont englouti des dizaines de vacanciers, noyant ou bloquant des plongeurs, détruisant les installations côtières, coulant des bateaux et obligeant l'évacuation des grands hôtels. Elles ont réduit en allumettes les bungalows du front de mer.

Parmi les zones les plus touchées par des murs d'eau atteignant dix mètres de hauteur, figurent les stations balnéaires les plus populaires de la Mer Andaman, comme Phuket, Krabi et Phi Phi, fréquentées par des myriades d'étrangers.

"C'était un foutu désastre. Les gens grimpaient aux arbres, les gamins étaient arrachés des bras de leurs mères, puis c'était au tour des mères d'être emportées", a raconté à l'AFP Jack Allen, un Britannique sexagénaire en vacances avec sa femme à Phuket.

"On s'est mis à courir mais très vite on s'est retrouvé dans trois mètres d'eau. On a tout perdu, nos passeports, le fric", a-t-il confié.

Selon le gouverneur local, Udomsak Aswarangkul, au moins 117 personnes ont trouvé la mort sur l'île de Phuket. Quelque 214 autres dont 162 touristes étrangers, sont portées disparues à Phuket, a précisé le gouverneur.

Le bilan provisoire des morts dans les provinces voisines (Phang-Nga, Ranong, Trang, Krabi, Satun) est de 193, selon le dernier bilan.

Patong, la capitale de Phuket, a été inondée en quelques secondes. Tous les hôtels et les boutiques le long de sa plage très prisée sont détruits ou endommagés. Les échoppes de bois ont été emportées et des "tuk-tuks", les célèbres taxis-triporteurs thaïlandais, flottaient dans les rues.

Be Jirapougphathai, un employé d'hôtel de 30 ans, a vu les plages et les rues semées de gens se noyant et de cadavres quelques instants après le passage de la première vague.

"J'ai essayé de les sauver mais l'eau allait si vite. J'en ai pas vu un ou deux, mais vraiment beaucoup, des gamins et des femmes emportés", a expliqué l'employé du Best Western Hotel.

A Phi Phi, à 40 km au large de la côte Andaman, le bilan des tués pourrait atteindre la cinquantaine. Là, les huttes de plage ont été balayées comme fétus de paille.

On a vu des touristes, certains en slips de bain, transporter les blessés sur des brancards de fortune --des chaises pliantes-- jusqu'aux hélicoptères.

"Tout a été détruit le long de la plage, il ne reste plus que des débris", a témoigné une touriste portugaise, Irina Carvalho, qui était en croisière quand un tsunami a balayé Phi Phi. Du bateau, elle a vu des dizaines d'estivants sur la plage être précipités dans les flots.

La catastrophe a également surpris les plongeurs. Un couple de Malaisiens s'est noyé dans la "Grotte d'Emeraude", dans la province de Trang, un site très couru qu'on ne peut atteindre qu'en nageant sous l'eau.

Le Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui craint un bilan très lourd en raison de l'ampleur exceptionnelle du phénomène, a ordonné à l'armée d'organiser les opérations de secours.

"Je suis choqué et désolé. Tout le monde est à pied d'oeuvre pour fournir de l'assistance mais comme ça n'est jamais arrivé avant, nous ne sommes pas tout à fait prêts", a reconnu M. Thaksin.

Des diplomates de 25 pays doivent se rendre dans les zones sinistrées pour s'occuper de leurs ressortissants.

La Thaïlande est l'un des pays les plus touristiques au monde, de loin le pays d'Asie du sud-est le plus fréquenté: elle accueille dix millions de visiteurs étrangers par an, avec un pic pour les fêtes de fin d'année.

 


Copyright Malaisie.org 1999-2014